Le nombre de démissions dans les agences bancaires augmente

Un agent de la banque avec une cliente

Les transformations digitales, les récentes crises financières et les fermetures des agences physiques ont fortement affecté les banques. Dernièrement, l’Observatoire des métiers de la banque a relevé un accroissement du nombre de démissions dans le secteur. Selon les faits observés, ce sont essentiellement les jeunes employés qui quittent leur poste.

Auparavant, le secteur bancaire offrait de nombreuses garanties, et y travailler était synonyme de sécurité et de perspective de carrière. Les choses ont aujourd’hui changé.

Les personnes à la recherche d’un emploi évitent de travailler dans ce domaine, principalement dans les agences physiques. Ce fait s’explique surtout par le fort impact des transformations digitales de ces dernières années.

En l’espace de quelques années, le taux de démissions dans ces structures a augmenté. Selon Thomas Rocafull, directeur du service finances de Sia Partners, il serait de 30 à 40 % supérieurs à ceux des années précédentes. Outre les démissions, des abandons de poste ont également été relevés.

Quelles sont les raisons de ces démissions ?

Dans les banques, les salariés ont toujours travaillé jusqu’au moment de la retraite. Ce fait a pourtant changé au cours de ces dernières années. Désormais, de nombreux travailleurs, en majorité des jeunes, démissionnent ou abandonnent tout simplement leur poste. Cela s’explique par la multiplication des transformations numériques dans le secteur financier.

Ce phénomène touche principalement les banques de détail. Selon Aurélien Soustre, représentant de la CGT (Confédération générale du travail), les jeunes employés ne restent pas longtemps dans ce secteur.

De ce fait, la durée moyenne d’un CDI dans les institutions financières est descendue à un an et demi. Des témoignages expliquent que ces départs sont dus à de nombreux facteurs tels que:

  • Les horaires décalés ;
  • Les incivilités ;
  • L’impatience et la pression de la part des clients ;
  • La disparition des agents en charge de l’accueil.

Tous ces points épuisent les jeunes. Un grand nombre d’entre eux décident donc de profiter de l’expérience acquise pour trouver une nouvelle banque. D’autres préfèrent se reconvertir.

Quels sont les postes les plus touchés ?

Tandis que les agences bancaires ferment et que les clients se demandent comment changer de banque, les salariés des établissements physiques procèdent également à des changements dans leur vie professionnelle.

D’après les données relevées par l’Observatoire des métiers de la banque :

  • 52 % des chargés de clientèle professionnels ont démissionné.
  • 51 % des professionnels en charge des entreprises ont quitté leur poste.
  • 48 % des conseillers qui s’occupent des particuliers ont fait de même.

Frédéric Guyonnet, travaillant au SNB, explique que ce taux élevé de démissions résulte des nombreuses mesures de réorganisation aidant les banques à suivre les évolutions de consommation. Et pour cause, ces dernières se font aux dépens des conseillers qui ont du mal à s’adapter.

Les mesures prises (fermeture des DAB, bureaux restreints pour le personnel…) pour concurrencer les banques digitales poussent également certains employés à chercher un autre poste. Toutefois, l’Observatoire fait remarquer que la banque compte toujours moins de démissions que les autres secteurs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top