Le bouleversement financier provoque un rappel à l’ordre des banques françaises

systeme economique bancaire en chanement

Le dévoilement des taux négatifs incite les institutions financières françaises à réclamer l’accélération du changement de leur système économique.

Avec la Banque Postale, BNP Paribas déclenche la proclamation des résultats trimestriels, qui ne sont pas très motivants. Les banques se retrouvent totalement découragées par les différents avertisseurs politiques, mais surtout économiques constatés.

De plus, le doute s’installe encore quant à la sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne. Si le maintien du taux du Livret A à 0,75% vient s’ajouter à la négativité des taux, les propos d’Alex Koagne qui dit que les résultats récurrents des banques devraient connaitre une descente incontournable se justifieront.

Pourquoi les banques françaises se mobilisent-elles ?

Le contexte politico-économique du pays semble assez alarmant, que les institutions financières se mobilisent pour affronter la situation. Les raisons de cette perturbation peuvent être attribuées à un seul facteur : la pression que subissent les banques de détail sur leurs revenus.

Et bien que le second trimestre 2016 affiche des résultats nettement meilleurs que le premier, le poids du vote britannique n’a pas joué en faveur des banques. C’est pour cette raison qu’elles sont déterminées à combattre pour le changement.

Les banques de détail subissent la pression

Les résultats du comparateur de banque ont pour cette fois témoigné d’une situation plutôt commune. Le système banquier actuel contraint les établissements financiers primaires à maintenir leur taux de dépôt au négatif. Et si durant les deux premiers trimestres, les résultats ont été stimulés par la continuité de la baisse sur le coût du risque, le Brexit n’apportera aucune amélioration à la situation.

En effet, le fait que le Royaume-Uni veuille volontairement sortir de l’Union Européenne va apporter un éventuel chamboulement de l’univers financier sur tout le continent. Quoi qu’il en soit, les institutions bancaires sont bien décidées à trouver une solution au problème, afin de pouvoir amorcer le levier économique.

La riposte des institutions financières

Le comparateur banque en ligne révèle que la présence des établissements sur internet influe largement sur leur productivité. Ainsi, ils décident de se servir du numérique comme d’une arme pour leur permettre de proposer leurs produits à leurs clients. Certains font alors appel à des spécialistes de la technologie, tandis que d’autres optent pour le partenariat avec des entités qui possèdent déjà un site web.

Parallèlement, le projet Bâle IV suscite pour les banques plus de crainte que d’assurance. En effet, si les ajustements finaux de cette convention demandent une hausse des fonds propres des établissements, cela provoquerait un peu plus la régression de leur rentabilité, qui actuellement est déjà plutôt alarmante.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top