ABSA vole au secours des fintechs sud-africains

centre ville Afrique du Sud

En Afrique du Sud, l’heure est à la relance économique. Et la banque ABSA souhaite faire d’une pierre deux coups. En effet, en plus de rebooster l’économie du pays, l’institution financière souhaite y amorcer le développement technologique et numérique. Dans cette optique, elle a lancé un nouveau service destiné aux fintechs locales.

À l’instar des pays du vieux continent, le nombre de travailleurs indépendants en France a grimpé en flèche au cours des dernières années. D’après les analystes, le million a été largement dépassé à l’heure actuelle. Pour justifier ce choix, les personnes s’étant lancées dans l’aventure évoquent la possibilité de travailler à leur compte et dans le domaine qui les passionne. Toutefois, au moment d’ouvrir un compte bancaire, ces jeunes entrepreneurs peinent souvent à trouver une offre adaptée.

Ce à quoi des institutions financières européennes ont essayé de remédier. En Afrique, la première initiative à ce sujet vient d’être lancée pour soutenir les fintechs locales.

Résoudre les problèmes récurrents des fintechs

À l’instar des jeunes pousses européennes, les Startups africaines peinent à se faire une place dans leur secteur et à développer leurs activités. Aux entreprises concernées de pointer du doigt les difficultés financières. En effet, à l’heure actuelle, peu d’offres bancaires sont adaptées aux besoins des fintechs basées sur le vieux continent, mais la banque sud-africaine ABSA entend renverser la vapeur.

L’institution financière vient, en effet, de lancer le service Evolve Zero. Cette offre donne droit à de nombreux avantages, ne serait-ce que de citer l’absence de frais de tenue de compte. La nouvelle offre d’ABSA donne aussi accès à un système de paiement bancaire sans frais mensuels. De plus, Evolve Zero veut aussi remédier à une autre problématique récurrente rencontrée par les fintechs et les enseignes en herbe, celle de la comptabilité.

Il s’avère que les entreprises africaines ne sont pas non plus épargnées par ces exigences administratives. D’ailleurs, les Startups européennes évoquent souvent la comptabilité comme un frein à leurs activités, car celle-ci exige aux chefs d’entreprise d’y consacrer une grande partie de leur temps. Les fintechs d’Afrique du Sud pourront éventuellement s’affranchir de ces tâches grâce au service Cashflow Manager. Il s’agit d’un outil de gestion et de comptabilité intégré à Evolve Zero générant un rapport de taxes dans le but d’aider les Startups à remplir leurs déclarations fiscales.

Amorcer le développement technologique en Afrique du Sud

Lors du lancement d’Evolve Zero, la banque ABSA a indiqué que ce service s’inscrit dans le cadre de la relance économique post-Covid des jeunes pousses locales, fortement impactées par la pandémie. En outre, l’offre s’adresse uniquement aux fintechs en développement, dont les chiffres d’affaires annuels ne dépassent pas le seuil des 5 millions d’euros. Si une Startup remplit ce critère, elle pourra réaliser des opérations bancaires n’accusant d’aucuns frais.

Toutefois, certains services, tels que les ordres de virement externes et l’utilisation de la carte de débit, sont soumis à une tarification.

Pour ABSA, le développement économique de l’Afrique du Sud passe irrémédiablement par le développement numérique et technologique. D’ailleurs, l’institution financière désire pallier au plus vite ces exigences. C’est la raison pour laquelle elle souhaite garantir un financement dédié au programme 1 000 Techs Entrepreneurs. Via ce projet d’investissement, ABSA espère amorcer le développement technologique en Afrique du Sud, une initiative qui, si elle aboutit, pourrait être copiée par les autres pays du continent.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top