L’usage d’un compte en banque varie selon les circonstances

Un client au bureau de banque

Pour conserver son argent, la majorité des individus ouvrent un compte en banque. Cependant, une partie de la population française gère son argent autrement. Le résultat d’une enquête réalisée par le Crédoc démontre cette tendance. Certaines dispositions rendent en effet facultative l’utilisation d’un compte courant. Pour certains cas, en revanche, les particuliers doivent régler leurs factures ou recevoir leurs salaires au moyen d’un service bancaire.

Une étude effectuée par le Crédoc révèle que les individus ne disposant pas de compte en banque représentent 0,70% des Français. Bien que cette proportion inclue les personnes en situation irrégulière et les mineurs, le résultat démontre qu’une partie de la population préfèrent garder son argent en dehors des établissements financiers. L’attitude résulte de divers facteurs, dont l’autonomie et la sécurité.

En effet, le particulier peut toujours gérer son argent sans avoir recours à un compte en banque. Toutefois, certaines cas l’empêchent de procéder à un règlement en liquide. Par conséquent, il doit prévoir d’autres options pour les procédures de paiement qui demandent des opérations bancaires.

Un compte bancaire devient facultatif pour un salaire au-dessus de 1500 euros

Dans certains cas, le particulier peut gérer son argent sans l’aide d’un compte en banque. Notons en premier le cas d’un individu dont la rémunération est inférieure à 1500 euros. Au-delà de ce montant, le paiement d’un salaire doit s’effectuer au moyen d’un virement ou d’un chèque. Cette possibilité concerne surtout les personnes exerçant diverses activités à la fois.

L’ouverture d’un compte courant devient également facultative pour un individu utilisant le compte d’un proche. Certaines dispositions, en effet, autorisent les particuliers à avoir recours au compte d’une personne tierce.

Prenons à titre d’exemple le paiement de l’électricité ou du gaz. Les fournisseurs refusent parfois le règlement en liquide. Néanmoins, le client peut opter à un titre interbancaire de paiement. Il s’agit pour lui de communiquer le RIB d’un ami ou d’un membre de sa famille au fournisseur. Ce dernier prélèvera ses factures depuis le compte indiqué par le client.

En matière de prestations sociales et de frais médicaux, l’utilisation du compte appartenant à un tiers reste envisageable. En vertu de l’article R 362.1 du code de la sécurité sociale, la loi autorise l’allocataire à percevoir ses remboursements via le compte d’une autre personne. Cette option nécessite toutefois l’autorisation de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Le paiement des impôts nécessite un compte en banque

Certes, il semble préférable de se servir de son argent sans avoir recours à un compte bancaire. Certaines circonstances obligent cependant le particulier à ouvrir un compte.

Rappelons à cet effet que le percepteur des impôts refuse le paiement en liquide supérieur à 300 euros. Soulignons également qu’une opération bancaire s’impose pour un achat au-dessus de 1000 euros. Par ailleurs, les prestataires demandent généralement à la clientèle de leur communiquer un RIB dans le cadre d’un abonnement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top