N26 s’implantera aux États-Unis à partir de mi-2018

logo de N26

La banque mobile berlinoise N26 continue sa course vers le développement à l’échelle internationale. Déjà présente dans 17 pays européens, l’enseigne part à la conquête du marché américain. À compter de mi-2018, elle proposera aux consommateurs américains sa formule bancaire, composée d’un compte courant, une carte de paiement ainsi qu’une possibilité de transferts d’argent et de retraits auprès des distributeurs.

Forte de sa présence dans 17 pays européens, la startup N26 compte aujourd’hui conquérir le marché de la banque mobile du Vieux Continent. Avec un lancement prévu pour mi-2018, cette nouvelle filiale sera basée à New York, et proposera une offre similaire à celle déjà mise à disposition dans les pays européens, avec une stratégie de fidélisation taillée pour les consommateurs américains.

L’enseigne de préciser qu’elle travaillera avec un partenaire, du fait qu’elle ne détient pas encore de licence bancaire aux États-Unis. Ce projet fait partie de la politique d’expansion à l’internationale de la startup berlinoise. Ayant dépassé le cap des 500 000 clients en Europe, elle compte enregistrer le même succès sur le continent américain.

N26 propose une offre bancaire adaptée au marché américain

Les États-Unis sont un marché passionnant pour N26, qui nous offre de grandes possibilités.

Valentin Stalf.

Telle est la déclaration de Valentin Stalf, fondateur et dirigeant autrichien de N26.

Ce dirigeant décrit son offre pour les États-Unis comme étant similaire à celle proposée dans les 17 marchés européens où elle est implantée. Par ailleurs, l’enseigne prévoit la mise en place d’un programme de fidélisation adapté au marché américain.

Si la startup a pu se transformer en un véritable établissement bancaire sur le Vieux Continent, c’est grâce au sésame qu’elle a obtenu en 2016 auprès du régulateur bancaire allemand, Bafin, et de la Banque centrale européenne (BCE). Ainsi, elle est autorisée à proposer des prêts et d’autres produits bancaires classiques à ses clients. Elle peut même se passer de son partenariat initial avec Wirecard, une banque bavaroise.

Par ailleurs, la Fintech ne détient pas de licence bancaire aux États-Unis. Pour trancher ce problème de réglementation, elle est tenue de travailler avec un partenaire bancaire que l’enseigne s’est réservé de révéler le nom.

La startup, qui compte aujourd’hui plus de 300 salariés, implantera sa filiale américaine à New York. D’ailleurs, elle ambitionne de s’y baser à long terme afin de proposer au marché américain d’autres services financiers, comme ce qui est déjà le cas en Allemagne.

En deux ans d’implantation sur le marché allemand, la startup propose aujourd’hui des produits d’épargne et de placement, d’assurance et de crédit, en plus d’un compte courant classique.

Le marché bancaire mobile est en pleine expansion

La tendance du secteur bancaire s’oriente à présent vers la banque mobile. Alors que les enseignes comme N26 s’y consacrent pleinement, les autres acteurs comme le Crédit Mutuel CM11 tâtent encore le terrain. C’est ainsi que ce groupe a déclaré récemment le lancement de son offre qui couple compte bancaire et carte de paiement avec un forfait mobile de 50 Go, à 20 euros par mois.

Le groupe d’expliquer :

Cette offre s'inscrit dans une stratégie [...] qui privilégie les Smartphones pour la mise en place de nouvelles fonctionnalités de gestion de budget, pour une expérience client encore plus enrichie.
Il précise par ailleurs que cette formule permet l’accès à un conseiller personnel pour des conseils et services à forte valeur ajoutée.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top