Les changements dans le secteur bancaire risquent d’accroître la multibancarisation

plusieurs tirelires autour de pièces d'argent

Jézabel Couppey-Soubeyran annonce que d’importants changements vont révolutionner le secteur bancaire. L’arrivée d’Orange Bank et d’autres enseignes appartenant à la nouvelle génération constitue un facteur de modification des activités pour les établissements classiques. Pour faire face à la situation actuelle, la multibancarisation pourrait être une alternative intéressante pour les banques classiques.

Auteure de l’œuvre intitulée « Blablabanque : le discours de l’inaction » (Michalon, 2015), Jézabel Couppey-Soubeyran est Maître de conférences en économie à Paris-I Panthéon-Sorbonne. Face à l’émergence de nouveaux acteurs sur le marché de la banque de détail, elle explique sur la manière dont les banques s’organisent pour s’adapter à la situation.

Parallèlement à cette révolution du marché, les établissements traditionnels doivent rectifier leur stratégie de développement, en s’orientant de nouveau vers les activités de détail. En outre, bien que l’entrée dans le digital puisse s’avérer une étape plutôt délicate, les banques classiques ont su s’adapter, en proposant des offres similaires à ceux des Fintech ou simplement en les rachetant.

Les banques doivent modifier leur stratégie de développement

Selon la chercheuse, les banques ont longtemps négligé les activités de détail. La raison est simple, leur rentabilité est plus faible comparée à celle de la banque d’investissement. Pourtant, bien qu’elles rapportent moins, leur rendement reste constant.

Depuis, les offres consolidées ont permis aux banques de surfacturer leurs clients, de manière « invisible ». Ainsi, lorsque la rentabilité du crédit a baissé avec les taux d’intérêt et la réduction des marges d’intermédiation, il a fallu que les établissements trouvent une autre alternative, qui est les frais pour tenue de compte.

Face à ces nouveaux concurrents, les banques classiques modifient leur stratégie afin de préserver leurs intérêts. Pourtant, il est indubitable qu’avec plus de 20 millions d’abonnés dans l’Hexagone, Orange Bank est plus avantagé. Toutefois, l’enjeu sera de garantir une qualité de service optimale afin de les séduire et les fidéliser.

Les banques traditionnelles ont encore leur chance

Jézabel Couppey-Soubeyran d’avancer que la situation actuelle des banques traditionnelles

Les oblige donc à réinvestir dans la banque de détail.

Jézabel Couppey-Soubeyran.

Toutefois, elles devront trouver le bon compromis entre une offre globale et intégrée avec d’autres plus « parcellaires et éclatées ». En d’autres termes, les formules devront orientées davantage vers un modèle hybride, ce qui peut amener au développement de la multibancarisation. À cet effet, les clients n’auront plus besoin de cloturer un compte bancaire avant d’en ouvrir un nouveau.

Rappelons que la France compte actuellement environ 80 millions de comptes bancaires, un chiffre qui pourrait rapidement dépasser la centaine de millions.

Pourtant, selon une étude effectuée, 5% seulement des clients ont changé de banque durant les 12 derniers mois, malgré la nouvelle loi Macron sur la mobilité bancaire. Jézabel Couppey-Soubeyran déclare que

Cela s’explique surtout par le fait qu’elle se limite au compte courant. Lorsque vous avez aussi votre crédit immobilier ou votre assurance-vie auprès d’un même établissement, vous ne pouvez pas, en pratique, déplacer votre compte courant.

Jézabel Couppey-Soubeyran.

La clientèle est surtout attirée par une formule qui englobe tous les services dans un même établissement. En outre, il ne faut pas minimiser la capacité d’adaptation des banques. En effet, leur réaction face à la digitalisation du secteur a été rapide, pour se hisser au même niveau que les nouvelles banques.

Pour cela, ces établissements traditionnels proposent de nouveaux services en copiant sur ceux des Fintechs ou les rachètent. Ainsi, le Crédit Agricole compte lancer une banque mobile, rattachée à son réseau traditionnel, tandis que la Société Générale revoit ses conditions d’ouverture de compte. BNP Paribas a préféré opter pour la stratégie de rachat avec Compte-Nickel, une offre de paiement destinée particulièrement aux interdits bancaires.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top