BNP Paribas réduit son réseau bancaire pour renforcer le numérique

En vue des mutations de l’environnement bancaire, BNP Paribas, comme bon nombre d’établissements de réseau en France, engage la transformation de son réseau en Hexagone. D’ici 2020, le groupe bancaire veut clôturer 10% de ses agences. Cette fermeture s’accompagnera d’une réduction annuelle de ses effectifs de 2 à 4%.

Les statistiques de la BCE (Banque centrale européenne) révèlent qu’en Hexagone, les agences bancaires diminuent lentement mais progressivement depuis quelques années. Ces chiffres indiquent en effet qu’entre 2011 et 2015, que le nombre d’agences a diminué de 2,25%. Comparé à la moyenne de 15% dans l’Union européenne, la baisse est en effet relativement faible.

Plus récemment, le mouvement s’est toutefois accéléré considérablement. Du fait de l’essor de la relation bancaire numérique, les grands établissements bancaires français s’engagent, les uns après les autres, dans une fermeture intensive de leurs points de vente.

De fait, ils adoptent une politique d’optimisation de leur réseau bancaire pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Féru de digital, ces derniers exigent en effet des prestations de plus en plus dématérialisées. Pour éviter que ces derniers procèdent à la fermeture de leur compte bancaire pour insatisfaction, les banques de réseau accélèrent leur transformation digitale.

Fermeture de 200 agences d’ici 2020

À l’occasion de la publication de son plan stratégique à l’horizon 2020 le 20 mars dernier, BNP Paribas présente les détails de la refonte de son réseau en France.

Sur les 1 964 guichets dont elle dispose à l’heure actuelle, la banque envisage de clôturer 200 agences au total, soit une fermeture annuelle de 50 agences sur la durée du plan. Ainsi, l’établissement prévoit de réduire son réseau bancaire de 10% et ce, après avoir supprimé 236 guichets depuis 2012.

Une source interne de BNP Paribas confie ainsi que le rythme de fermeture des agences sera du même ordre que les années précédentes.

Suppressions de postes

Un agent de BNP Paribas explique que cette réduction du réseau bancaire de l’établissement se répercutera sur l’emploi. L’enseigne taillera en effet dans ses effectifs. Elle envisage une réduction annuelle de 2 à 4% d’ici 2020.

Une porte-parole de l’établissement confie que

L’évolution à la baisse des effectifs sera identique à celle connue entre 2012 et 2016. Et, compte tenu des niveaux de turn-over naturels prévisionnels et de la mobilité interne, cette diminution pourra être absorbée sans difficultés majeures. La banque de détail va donc continuer à recruter.

Outre la réduction d’effectifs, BNP Paribas procèdera à la réorganisation des métiers de back-office en supprimant 110 postes en cette année, sans recours à des départs contraints.

Investissement massif dans le numérique

Les nouveaux acteurs, notamment les banques « pure player », ont établi de nouveaux standards en matière d’offre bancaire axés sur le numérique. BNP Paribas prévoit ainsi d’accélérer sa transformation digitale en injectant 3 milliards d’euros dans le numérique d’ici 2020. 600 millions d’euros seraient alloués à l’activité de banque de détail en Hexagone. L’enseigne aspire par là à proposer aux consommateurs un parcours bancaire plus fluide et plus intuitif. C’est ainsi qu’elle se fixe l’objectif de signer 600 000 nouveaux clients jusqu’en 2020.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top