Les points essentiels des comptes communs

Calcul sur compte

Si les comptes communs présentent de nombreux avantages pour les couples, ils renferment aussi des pièges qu’il faut éviter.

Pour les couples mariés ou concubins, les personnes issues de la mêmes famille, ou tout simplement pour les gens qui partagent le même projet, l’ouverture d’un compte commun est une option intéressante. Outre le fait de pouvoir faire l’impasse sur des frais bancaires superflus, cela permettrait en effet d’optimiser la gestion des dépenses communes, mais aussi de gérer les épargnes en vue d’un financement de projet.

Dans la plupart des cas, les gens choisissent d’ouvrir un compte commun afin de procéder à une gestion commune du budget familial, ou encore pour réaliser des épargnes pour le financement d’un projet collectif. Ainsi, il n’y a pas que les couples qui peuvent souscrire à un compte commun.

En effet, ce type de compte peut être ouvert par des personnes liées par un lien de parenté, ou encore par un groupe de personnes projetant d’un commun accord d’entreprendre un dessein. Mais il se peut aussi que deux ou plusieurs personnes décident d’ouvrir un compte commun pour des raisons économiques.

Cela leur permettra ainsi d’éviter de payer des frais de gestion pour des comptes différents, et de réaliser par la même occasion une économie de quelques dizaines d’euros sur l’année.

Le compte commun jouit des mêmes garanties de l’État

Le compte commun bénéficie aussi de la garantie des dépôts pour un solde qui n’excède pas le plafond déterminé. Dans un cas concret, la somme déposée sur le compte commun sera divisée de manière égale entre tous les signataires du compte, et chacun d’entre eux bénéficiera de la garantie à hauteur de la valeur de leur part.

La garantie des dépôts s’applique pour le même montant de 100.000 euros par personne et par établissement bancaire. Le compte commun ne sera soumis à aucune exception à ce sujet, et chaque signataire du compte pourra bénéficier de la même garantie correspondant au montant de leurs avoirs.

En appliquant cette règle sur des épargnes en compte joint, les avoirs seront alors partagés à parts égales entre les signataires. Ainsi, si un couple possède un seul compte joint auprès d’un établissement bancaire, et que ce compte contient 200.000 euros, la totalité du montant sera couverte par la garantie des dépôts.

L’indissociabilité des signataires

L’indissociabilité des cosignataires d’un compte commun peut parfois créer quelques complications dans la réalisation de certaines transactions. Mais cela peut aussi devenir un inconvénient dans le cas où le compte deviendrait débiteur.

Une fois que deux ou plusieurs personnes auront accepté d’ouvrir un compte commun, toutes les transactions qui s’effectueront sur le compte devront faire l’objet d’un consentement de tous les cosignataires du compte pour être validée. Le problème peut toutefois être résolu si les co-titulaires signent une procuration bancaire, désignant un mandataire pour le compte.

Mais la situation se complique lorsque le compte commun devient débiteur. La banque peut se tourner vers l’ensemble des co-titulaires du compte pour leur demander le remboursement du montant dû, et dans ce cas, celle-ci pourra utiliser les soldes des autres comptes de chaque cosignataire pour combler le déficit.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top