L’ère du chèque est-il révolu ?

cheque

Les nouveaux projets de loi concernent aussi l’amélioration du système bancaire et des dispositifs de paiement actuels.

Pour que la transparence et la lutte contre la corruption soient vraiment effectives, les autorités proposent de nouveaux projets de loi qui permettront de gérer efficacement les affaires économiques de l'État.

Cette volonté de moderniser les structures peut amener les consommateurs à délaisser les pratiques habituelles en termes de moyens de paiement.

Reconsidérer les moyens de paiement alternatifs

Tandis que l'État veut promouvoir l'utilisation des dispositifs de règlement habituels afin de mieux surveiller les transactions, les institutions financières, elles, suggèrent une démarche plus moderne. Les réformes commenceront alors par la limitation de la durée de validité de certains moyens d’acquittement.

L’importance du chèque auprès des utilisateurs

Les avis sont divisés quand on parle d'arrêter l'utilisation du chèque. D'un côté, il y a ceux qui prônent la nécessité de ce moyen de paiement pour les franges défavorisées de la société. Il y a ceux qui affirment également que le chèque a permis à de nombreux ménages de profiter du délai d'encaissement pour rejoindre les deux bouts.

Sans oublier que la majorité de la population n'ont pas accès aux services bancaires en ligne. Enfin, il y a aussi la nature gratuite du chèque et sa praticité qui simplifie les activités des entreprises. D'un autre côté, il y a ceux qui ont envie de modernité et de changement. Face aux fraudes courantes et aux problèmes d’usurpation d’identité, le temps est peut-être venu de trouver d'autres systèmes plus efficaces.

Pourquoi le chèque doit-il disparaître ?

La première raison est que les banques voient dans ce papier un moyen de paiement inadapté au contexte moderne. Avec les autres supports de règlement alternatifs, le chèque fait dépenser plus de 2 milliards d'euros aux institutions financières.

La deuxième explication que le gouvernement veut avoir plus de visibilité sur les transactions des particuliers et des entreprises. Le blanchiment d'argent et les falsifications diverses sont devenus assez courants en Europe si bien que les États sont amenés à raffermir leur dispositif de suivi.

Enfin, d'après une étude, plus de 70 % des chèques utilisés en Europe sont émis par des Français. L'Allemagne demeure la nation la plus moderne puisque les ménages optent rarement pour ce type de paiement. L'hexagone a donc d'énorme progrès à faire si elle veut améliorer son système bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top