Paiement par carte bancaire : vers plus de contraintes

Inconvénients des paiements par carte bleu

La réforme de la carte bancaire voulue par la commission européenne avait pour finalité de faciliter les transactions, puisque les utilisateurs auront juste à choisir le réseau par lequel ils souhaitent faire transiter leur paiement. Mais dans la pratique, la réalité est toute autre, car au lieu de simplifier les choses, les changements apportés suscitent plus de contraintes pour les consommateurs.

Ce qui va changer

Depuis le 9 juin dernier, date d’entrée en vigueur du nouveau règlement européen relatif aux commissions d'interchange, il est possible, pour tous les Français titulaires d’une carte bancaire, de se passer du réseau national « CB » au moment de procéder à un paiement. Ils peuvent immédiatement traiter leur transaction via les réseaux internationaux Visa et MasterCard, sachant que 95 % des cartes en circulation sont co-badgées, avec respectivement 60 % de CB-Visa et 40 % de CB-MasterCard.

Il leur faudra cependant patienter, le temps de peaufiner les derniers détails, notamment le déploiement du logiciel dédié à cet effet dans les TPE des grandes enseignes et des petits commerces. Gilbert Arira, Directeur Général du Groupement des Cartes Bancaires CB, table sur un déploiement global du dispositif d’ici 18 mois tout au plus.

Qu’en est-il dans la pratique ?

En principe, le consommateur sera confronté à deux situations distinctes :

  • Soit le commerçant définit un réseau de paiement « par défaut », ainsi l’utilisateur a la possibilité de choisir celui sur lequel il souhaite traiter sa transaction en appuyant sur une touche du TPE, au moment d’introduire son code.
  • Soit le commerçant laisse le choix à l’utilisateur à chaque transaction, mais dans ce cas, les clients n’y trouveront aucun intérêt, car rien ne va changer, quel que soit le réseau choisi.

Et dans la pratique, le consommateur n’en tirera aucun avantage, qu’il choisisse l'un ou l'autre de ces réseaux. Espérons toutefois que les banques émettrices développent des offres adaptées, en privilégiant par exemple tel ou tel réseau, et en y associant divers avantages. Et c’est une piste à explorer, car pour l’heure en France, aucun établissement ne propose un tel forfait.

Autre contrainte : le commerçant est libre d’accepter ou de refuser certaines cartes. Ce dernier peut en effet favoriser un réseau en particulier et ne prendre ainsi que les cartes émises par celui-ci, une mesure qui, si elle est prise, peut rebuter certains clients. Dernier point, ce sera le statu quo pour les détenteurs de cartes émises par d’autres réseaux, à l’exemple d’American Express, toujours refusée par de nombreux commerçants.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top