BPCE va réduire le nombre de ses agences

Logo BPCE

Face à la baisse de fréquentation dans ses agences physiques, le groupe bancaire BPCE va réorganiser ses services. Un vaste plan de restructuration de ses réseaux sera dévoilé début 2017.

BPCE : vers une évolution de ses réseaux d’agences

Comme annoncé depuis plusieurs mois par François Pérol, le groupe BPCE va faire évoluer les réseaux d’agences des Caisses d’Épargne et des Banques Populaires. Les détails de cette réorganisation seront communiqués début 2017 à l’occasion de la présentation du « plan d’action digital » de BPCE, a notamment expliqué le patron du groupe mutualiste.

Du côté de la Caisse d'Épargne du Midi-Pyrénées, on annonce déjà la suppression de 35 agences sur 207 existantes d’ici 2020, soit 17 % de son réseau. Ce changement de modèle de distribution vise à stimuler les ventes en ligne, qui devraient doubler et dépasser 20 % du total des ventes de l'établissement dans quatre ans.

Côté emploi, 120 postes sont directement menacés par cette restructuration : 82 dans le réseau, 30 dans les fonctions support et 8 sur la « banque des décideurs en région » (entreprises, associations, collectivités locales, etc.). Sur ce dernier segment de clientèle, l’établissement souhaite « se recentrer sur les clients stratégiques et optimiser les portefeuilles associations », tout en rajoutant « qu’une dématérialisation de la relation avec les clients à faible contribution permettrait de réduire de 40 % les portefeuilles et de se concentrer sur nos clients à fortes valeurs ajoutées ».

Pour la banque régionale, cette réorganisation permettra en outre de réduire son coût de fonctionnement afin de compenser l’impact de la baisse des taux qui devrait se chiffrer à 56 millions d’euros entre 2015 et 2020.

Les fermetures d’agences s’accélèrent en France

Selon les chiffres de la Banque centrale européenne qui s’est penchée sur l’évolution des fermetures d’agences en France, les banques françaises ont procédé par petites touches ces dernières années, avec une baisse de seulement 2,25 % par an entre 2011 et 2015, contre 15 % à l’échelle européenne.

Mais l’année dernière, ce rythme s’est accéléré. Après la Société Générale qui avait annoncé la suppression de 20 % de son réseau à horizon 2020, la BNP Paribas a expliqué qu’elle avait fermé 191 agences entre 2012 et 2015, et que ces réorganisations vont se poursuivre. Puis, LCL indiquait à son tour vouloir supprimer 240 points de vente d’ici les quatre prochaines années.

Quoi qu’il en soit, les fermetures d’agences n’auront sans doute pas d’impact majeur sur les clients puisque, au contraire, cela va les encourager à ouvrir un compte en ligne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top