Les mesures de protection des comptes et transactions en ligne

regles de protection des comtpes bancaires en ligne

La praticité des opérations entièrement dématérialisées proposées par les banques en ligne attire les clients. Depuis son ordinateur ou son téléphone mobile, la gestion de ses finances se fait sans difficulté. Toutefois, beaucoup hésitent encore, préoccupés par les questions de sécurité, aussi bien de leurs comptes que des paiements en ligne. Nous faisons le point sur ce frein majeur à l’adoption des services bancaires sur internet.

Des risques multiples malgré une confiance en hausse

Selon une enquête du cabinet Simon Kucher & Partners, entre 2014 et 2015, le taux de pénétration des banques en ligne en France a progressé de 7,1 % à 8,3 %. Le niveau de confiance est également en hausse, passant de 38 % à 43 % d’une année à l’autre. Malgré cette évolution positive, 50 % des Français rechignent à basculer vers ce type d’établissement en invoquant leur incertitude quant à la sécurité des échanges.

Il est vrai que les types de menaces sont nombreux. Le skimming consiste à pirater les distributeurs de billets et terminaux de paiement pour voler les informations d’une carte bancaire.

Avec le hameçonnage, les internautes qui cliquent sur le lien reçu sont orientés vers un site copie de celui de leur banque, où les hackers récupèrent leurs informations personnelles et les revendent. Enfin, les logiciels espions qui s’installent insidieusement sur l’appareil « aspirent » les données confidentielles qu’il contient.

Les mesures des banques pour optimiser la sécurité des transactions

Les banques en ligne multiplient les dispositifs existants et complètent l’existant par d’autres moyens. BforBank a ainsi mis en place un système d’authentification bifactoriel, un code secret, mais aussi un clavier virtuel de dernière génération. Autre exemple, le code PIN associé à une carte bancaire est communiqué uniquement par SMS, avec une durée de vie limitée. Le protocole SSL garantit des échanges hautement sécurisés entre le navigateur internet utilisé par le client et le serveur de sa banque.

L’efficacité de ces outils est testée en permanence, ajustée et renforcée par des protections invisibles des utilisateurs, mais qui permettent à l’établissement de réagir rapidement et de manière appropriée après le moindre incident.

L’importance d’un comportement prudent du client

Le client aussi a une responsabilité dans la sécurisation de ses comptes et des interactions avec la banque, en faisant preuve de vigilance : éviter de cliquer sur les messages/liens provenant de sources inconnues, vérifier auprès du service client si une sollicitation émane effectivement de la banque, ne jamais envoyer des informations sensibles (identifiants, code, mot de passe) par téléphone, SMS, email ou courrier.

Par ailleurs, une mise à jour régulière du navigateur et du système d’exploitation est indispensable pour éviter les éventuelles failles de sécurité. Après chaque session, penser à se déconnecter, et n’accéder au site de la banque qu’en tapant son URL, jamais depuis un message séparé.

La situation s’améliore, selon l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. En 2015, le taux de fraude sur les transactions à distance n’a été que de 0,040 % après une chute constante.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top