Les applications adressées aux multibancarisés, des outils ingénieux

Un homme,carte de crédit à la main,vérifiant son compte bancaire via mobile

Pour aider les clients multibancarisés à mieux gérer leur argent, certaines sociétés mettent à leur disposition des applications performantes. Agrégation de comptes, catégorisation des dépenses, notifications automatiques, analyse de la situation financière, estimation de la capacité d’épargne, prédiction d’un éventuel découvert bancaire… Autant de fonctionnalités que ces outils innovants offrent aux utilisateurs.

L’émergence des banques en ligne et le contexte réglementaire ont accentué la multibancarisation en Hexagone. Aujourd’hui, un Français sur deux détient en effet plusieurs comptes au sein de divers établissements bancaires. Partant de ce constat, les acteurs bancaires ont développé des outils innovants pour faciliter la gestion des comptes.

C’est notamment le cas des applications comme Bankin’ ou Linxo qui donnent aux clients la possibilité de consulter leurs comptes qu’ils soient domiciliés dans une ou plusieurs enseignes bancaires. Toutefois, elles n’agrègent pas seulement la totalité des disponibilités de l’utilisateur (compte courant, livret d’épargne, assurance-vie, etc.), elles font beaucoup plus !

Catégorisation des dépenses

Ces applications bancaires procèdent à une structuration automatique des dépenses de l’utilisateur. Elles déterminent notamment le montant total des dépenses affectées au logement, au transport, au carburant, au supermarché, aux impôts, au gaz, à l’électricité, etc.

Ces instruments recensent tous les passages des utilisateurs en caisse dans n’importe quelle enseigne et effectuent l’agrégation, par poste de dépenses, de tous les frais déboursés.

En guise d’illustration, ces outils additionnent automatiquement tous les impôts et taxes que l’usager doit payer, qu’il s’agisse de l’impôt sur le revenu, de l’impôt sur la fortune, des taxes foncières, des taxes d’habitation, etc. Ainsi, si ce dernier souhaite connaître le montant total qu’il a payé sur un an, il peut se référer à son application.

Dans le cas où ces outils ne reconnaissent pas une dépense, un algorithme leur permet d’interroger l’utilisateur pour connaître la nature de celle-ci.

Estimation de la capacité d’épargne

L’agrégation des différentes disponibilités de l’utilisateur (notamment ses avoirs sur son compte-courant, sur ses livrets d’épargne, sur son assurance-vie, etc.), permet par ailleurs aux applications de déterminer la capacité d’épargne de ce dernier.

Compte tenu des dépenses de l’usager, elles évaluent en effet combien celui-ci peut épargner par mois et quel type de placement lui convient. De surcroît, elles peuvent alerter l’utilisateur quant à des opportunités à saisir (l’aviser du moment propice pour la renégociation de crédit par exemple).

Prédiction des risques de découvert

Véritables outils d’analyse financière, ces applications procèdent à l’étude des différentes dépenses et revenus récurrents de l’utilisateur pour prédire un éventuel découvert. Elles avisent notamment l’usager, via des alertes automatiques, de la date à laquelle le solde peut basculer en zone négative. Par la suite, ce dernier est invité à réapprovisionner son compte en effectuant un virement préventif depuis son Livret A par exemple. Cette fonctionnalité peut s’avérer très utile étant donné qu’un découvert non autorisé engendre des frais de pénalité de 60 euros en moyenne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top