BNP Paribas s’investit grandement dans sa transformation digitale

logo BNP Paribas

En début d’année, BNP Paribas dévoile son plan stratégique à l’horizon 2020. Celui-ci intègre un volet important concernant la transformation numérique de l’établissement. Le groupe bancaire s’est engagé dans de lourdes restructurations pour digitaliser ses métiers. Celles-ci se traduisent essentiellement par une amélioration du système d’information de l’enseigne. Tour d’horizon !

En mai dernier, BNP Paribas a tenu une assemblée générale des actionnaires à l’occasion de laquelle Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de l’établissement, s’est fixé un objectif :

amener l’ensemble des métiers au bon niveau de digitalisation.

Jean-Laurent Bonnafé.

C’est ainsi que le groupe bancaire a investi une somme de 3 milliards d’euros pour accélérer sa digitalisation. Il s’agit pour l’enseigne de réviser son modèle afin de « changer la façon de faire de la banque, pour résister à de nouveaux entrants et pour tirer le meilleur profit des nouvelles technologies ».

Ces fonds seront notamment utilisés pour renforcer l’outil informatique de l’établissement, pour développer des solutions d’intelligence prédictive, pour dispenser des formations supplémentaires destinées à améliorer les compétences de ses collaborateurs et pour multiplier les partenariats avec les Fintech innovantes.

BNP Paribas dispose d’une bonne capacité à digitaliser ses métiers

BNP Paribas s’avère plutôt performante en matière de numérisation de son modèle bancaire. En témoigne le titre de « Meilleure banque digitale en Europe Occidentale 2017 » qu’Euromoney, la revue financière de référence, lui a dispensée en juillet dernier.

Dans son rapport intitulé « Futureproofing Digital Banking 2017 » qui effectue une évaluation de l’adaptation du digital de 21 banques mondiales, l’entreprise britannique Juniper Research catégorise par ailleurs BNP Paribas dans la classe des établissements matures.

Multiplication des partenariats avec les Fintech

Affichant clairement son désir de collaborer avec les Fintech, BNP Paribas concrétise depuis quelque temps ses intentions. C’est ainsi que la banque a finalisé en juillet dernier le rachat de 89,1% de la FPE (Financière des Paiements Électroniques), la startup à l’origine du Compte-Nickel.

L’établissement renforcer ainsi son offre bancaire destinée à répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs (notamment l’ouverture de compte bancaire et la réalisation de la majorité des transactions en ligne). Le Compte-Nickel vient en effet compléter Hello bank!, la filiale numérique de l’enseigne. BNP Paribas entend créer une synergie entre ces deux solutions afin d’atteindre « 2 millions de comptes ouverts en 2020 ».

Outre cela, le groupe bancaire a signé plusieurs partenariats avec d’autres jeunes pousses, notamment avec LiquidShare (Fintech de Blockchain pour le post-marché des PME), SmartAnfels (plateforme de crowdfinding) et le réseau ADN’Booster (accélérateur dédié aux startups).

Toujours dans le cadre de la numérisation, BNP Paribas renforce la compétence de ses salariés en ouvrant divers centres de formation « My Campus ». L’année prochaine, l’établissement prévoit de lancer la plateforme YouTube « My Campus Tube » sur laquelle il entend diffuser des tutoriels (microlearning) destinés aux consommateurs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top