La banque numérique Pintail compte 350 adhérents

Adhérents à la banque numérique

Créée en Suisse en 2014, la néobanque Pintail opère également au Maroc et en Liechtenstein. Ses dirigeants envisagent d’étendre leurs activités en France et dans d’autres pays d’Europe. C’est la raison pour laquelle ils mènent une levée de fonds. Dans son effectif, la société compte actuellement une vingtaine de personnes.

À Zurich, Chris Laurent et Fredy Walker fondent Pintail en 2014. Il s’agit d’une plateforme de banque de détail numérique. Disposant d’une expérience dans le monde de la finance et de la startup, les deux hommes projettent de satisfaire une catégorie de public pouvant accéder difficilement au système financier. Aujourd’hui, 350 usagers en France et au Maroc expérimentent le concept Pintail.

À ses débuts, Pintail bénéficie notamment d’une aide, à la fois financière et technique, de la part de la banque Vontobel. Cette dernière soutient en effet les initiatives favorisant le développement et la stabilité de la communauté. Il s’agit entre autres de l’inclusion financière.

Le projet intéresse divers collaborateurs

À l’heure actuelle, Pintail se trouve seulement à la phase test. Elle compte dans ses rangs 350 clients répartis au Maroc et en France. Néanmoins, cette banque numérique dédiée aux paiements internationaux reçoit l’appui de divers partenaires parmi lesquels la Confédération, les acteurs privés et la réassurance.

Ces derniers apportent, pour le lancement du projet, des investissements qui donnent au total 12 millions de francs. Pintail compte également parmi ses partenaires le gouvernement marocain, l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) et la Banque mondiale.

Pour les fondateurs, la prochaine étape consiste à mener une récolte de fonds qui vise un financement de 5 à 10 millions de dollars. Cette somme leur permettra d’étendre Pintail en Europe et au Maroc.

Pour satisfaire sa clientèle, la banque numérique dispose d’un service proposé sous forme d’un portefeuille électronique. Les utilisateurs peuvent s’en servir aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de leurs pays. Les responsables promettent par ailleurs de créer des offres dédiées à l’épargne et à l’assurance. À cela s’ajouteront des produits de financement destinés spécialement aux PME.

Un concept dédié aux individus non bancarisés

En créant Pintail, Chris Laurent et Fredy Walker partent du constat que 2,5 milliards d’individus ne disposent pas de compte bancaire. Pour l’Europe en particulier, ce cas concerne 36 millions de personnes.

Ils notent, à ce sujet, que 250 millions de migrants internationaux circulent partout dans le monde. Trois quarts de ces individus subviennent aux besoins financiers de leurs proches qui sont restés à leurs pays d’origine. Les transferts effectués par ces expatriés représentent en 2015 la somme de 581 milliards de dollars.

En revanche, les pays émergents utilisent grandement les téléphones portables. Cette tendance se trouve cependant en contraste à avec une offre de services financiers jugée presque inaccessible très pauvres. À ce sujet, les deux responsables insistent sur l’aspect non lucratif de leur entreprise.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top