Qu’apporteront réellement les dispositions de la loi Macron ?

Un individu ayant accès à sa banque sur tablette

L’évolution du cadre législatif en France attise la concurrence entre les établissements bancaires. Au vu des réformes instaurées par la loi Macron en matière de changement de banque, de nombreuses enseignes se mobilisent pour le développement de nouvelles offres. Compte courant disponible en rayon chez Carrefour Banque, offre disruptive du côté d’Orange Bank… Découvrez les grands changements attendus sur le marché !

L’avènement du contrat de mobilité bancaire inscrit dans la loi Macron du 6 août 2015 souffle un vent de renouveau sur le marché bancaire. Effective le 6 février, cette loi instaure une automatisation du processus de changement de domiciliation bancaire pour les comptes courants.

Concrètement, les établissements bancaires, celui de départ comme celui d’arrivée, sont tenus d’assurer le transfert du compte du client en prenant en charge toutes les démarches administratives inhérentes au changement de banque, et ce dans un délai imparti de 22 jours maximum. Depuis quelque temps, les différents acteurs bancaires se réorganisent pour profiter de cette nouvelle disposition.

Guerre commerciale en France

L’année 2017 devrait être marquée par l’émergence de plusieurs établissements de type néobanques. C’est notamment le cas d’Orange Bank dont le lancement est imminent, dans un délai de « quelques semaines », selon Stéphane Richard, PDG d’Orange. La banque « 100% mobile » promet une offre en véritable rupture avec celles de la concurrence.

Certains pure players tels que l’allemand N26 prévoient par ailleurs de renforcer leur prospection en Hexagone.

La startup toulousaine Morning, reprise par la banque Edel, devrait quant à elle servir de socle technologique au groupe E. Leclerc pour le développement et la distribution de nouvelles offres bancaires.

Certaines banques de réseau, notamment La Banque Postale, envisagent, pour leur part, de renforcer leurs fonctions de banque digitale. Sans mentionner le rachat de Fidor Bank, la startup allemande, par le groupe BPCE.

Un compte courant dans les rayons chez Carrefour Banque

Carrefour Banque, détenue à 60% par le groupe de grande distribution et à 40% par BNP Personal Finance, se lance dans la banque en ligne.

Selon un rapport de La Tribune, l’enseigne dévoilera le 21 mars prochain une offre de compte courant « disponible en rayon et activable en ligne ». L’idée est de fournir une visibilité au-delà du parc d’agences bancaires de l’établissement. Il envisage ainsi de déployer l’offre dans son réseau marchand, notamment au sein de ses hypermarchés jusqu’aux Carrefour City de proximité.

En même temps, le groupe Carrefour, BNP Paribas, Crédit Mutuel, Auchan, Mastercard, Oney et Total soutiennent Wa! Et Fivory pour développer « une application de paiement mobile, multiservices, sécurisée et ouverte ».

Vers un changement de banque encore plus fluide

Les autorités européennes aspirent à renforcer davantage la mobilité bancaire.

En effet, la Commission européenne se penche sur l’établissement d’un modèle de portabilité de compte bancaire, analogue à celui en téléphonie. Concrètement, le dispositif permettra à tout client qui change de banque de conserver son numéro de compte. L’usager pourrait de ce fait passer plus facilement d’une banque à une autre et faire réellement jouer la concurrence. Le dossier devrait progresser d’ici mi-2019.

De son côté, la Banque Centrale Européenne planche sur la mise en place d’un système de paiement instantané à l’échelle paneuropéenne par téléphone mobile et entre particuliers. L’idée est de constituer un « bottin européen » dans lequel le numéro du mobile renverrait à un numéro de compte bancaire. Ce service devrait être déployé d’ici la fin de l’année.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top