Le renforcement du dispositif belge de mobilité interbancaire

Euros belges

Dès l’an prochain, changer d’établissement bancaire sera encore plus aisé en Belgique. En effet, le service de mobilité interbancaire, opérationnel dans le pays depuis 2009, réduira davantage les contraintes auxquelles les clients sont soumis. Concrètement, ces derniers n’auront plus à informer les personnes qui leur versent de l’argent du changement de domiciliation, leur banque s’en chargera à leur place. Détails !

Pendant longtemps, quitter une enseigne bancaire pour rejoindre un autre établissement s’est avéré très compliqué pour les Belges. Ces derniers devaient en effet accomplir diverses procédures longues et alambiquées qui compliquaient la tâche.

En 2009, la situation s’est toutefois améliorée avec le déploiement du service de mobilité interbancaire visant à réduire les démarches à effectuer. Entre début 2010 et fin 2016, le dispositif a été adopté par près de 400 000 clients.

À partir du 1er février 2018, il sera encore plus facile pour les Belges de changer d’établissement bancaire. À compter de cette date, le service de mobilité interbancaire allègera en effet au minimum les formalités liées au changement de banque.

Qu’est-ce qui va changer ?

Depuis l’instauration du service de mobilité interbancaire en 2009, la banque de départ doit transférer à l’établissement d’arrivée l’intégralité des ordres de virements permanents du client. Le dispositif présente toutefois encore certaines limites étant donné que l’usager est tenu lui-même du renouvèlement de ses domiciliations existantes auprès de sa nouvelle banque.

Outre cela, le client doit surtout aviser toutes les entités (personnes physiques et morales) qui lui versent de l’argent du changement de domiciliation.

Dès le 1er février prochain, la seule difficulté sera pour l’usager d’ouvrir son nouveau compte à vue et d’activer le dispositif de mobilité interbancaire. Une fois que celui-ci est lancé, les établissements bancaires se chargeront de réaliser à la place du client toutes les démarches à effectuer.

La Fédération belge du secteur financier (Febelfin) explique que

la nouvelle banque enverra, via un nouveau service central appelé Bankswitching, les notifications nécessaires aux différents créanciers et donneurs d’ordre de virements entrants récurrents.

Febelfin.

Le client aura la possibilité de mentionner dans le document de transfert la date à laquelle il souhaite que le Bankswitching commence à être appliqué.

Le dispositif perd en visibilité en 2016

En 2016, 44 960 demandes de mobilité interbancaire ont été déposées auprès des banques. Il s’agit du plus petit nombre de demandes depuis 2010, première année pleine depuis la mise en application du dispositif. Le plus grand nombre est quant à lui de 70 000, enregistré en 2013. Il faut toutefois souligner que ce chiffre n’indique pas forcément qu’exactement 70 000 Belges ont pu changer de banque en 2013.

Il est par ailleurs important de mentionner que tout client bancaire a la possibilité de ne pas recourir au service de mobilité et d’effectuer lui-même toutes les procédures nécessaires. De plus, il dispose de la possibilité de ne pas procéder à la clôture de son ancien compte, un droit qui peut s’avérer utile. Pourquoi ? Parce que si le compte est gratuit, les usagers oublient souvent de clôturer celui-ci. Grâce à ce droit, ils n’encourent ainsi aucune pénalité.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top