Un nouvel opérateur dans le secteur de la banque en ligne

Conseiller telephonique

Les banques les plus réputées ont depuis quelques années créé des offres en ligne dans le but de faciliter les transactions et d’attirer encore plus de clients. Un objectif qui est loin d’être atteint malgré la facilité du concept. Toutefois, cela ne décourage pas les opérateurs d’où la nouvelle initiative d’Orange de créer une application de banque en ligne.

Quelques années sont déjà passées depuis la création de la première banque en ligne. Selon, les chiffres, cette offre n’a pas eu de réel succès auprès des clients. Toutefois, les établissements bancaires semblent gérer la situation malgré cette réticence.

Contrairement aux banques classiques, les services sont limités. Cette restriction constitue l’un des principaux blocages de ce concept, sensé être innovant. Parmi les prestations les plus délaissées, figure le crédit immobilier.

Malgré tout, l’offre existe encore et continue d’intéresser les clients, d’où ce nouveau produit d’Orange. L’entreprise a lancé depuis quelque temps des services bancaires numériques afin de permettre aux clients d’avoir accès à leur compte via leur Smartphone.

La banque en ligne, une offre payante

Selon les actions marketing pour la promotion des banques numériques, elles sont plus avantageuses que les banques classiques. Les clients ont droit à une carte bancaire ainsi qu’à des transactions gratuites. Toutefois, ce n’est pas réellement le cas, puisqu’elle génère tout de même des frais. Le cas d’un découvert constitue un exemple palpable de ce système. En effet, Mathieu Robin de l’UFC-Que Choisir affirme que :

Si vous avez un découvert, vous allez avoir des agios, ce qui fait que les banques en ligne coûtent aujourd'hui 35 à 40 euros par an. Et si vous ne remplissez pas les conditions de revenus, vous allez devoir vous acquitter d'une trentaine d'euros qui vont venir alourdir la facture.
Mis bout à bout, ces frais sont en moyenne de 50 euros en 2017 pour les utilisateurs d'une banque en ligne.

Mathieu Robin.

Toutefois, ces coûts sont plus ou moins raisonnables comparés à ceux des banques classiques qui imposent des frais jusqu’à cinq ou six fois plus cher que les banques en lignes. De plus, pour ce qui est de l’exécution des services, elles sont plus rapides.

En résumé, la banque numérique a deux inconvénients et deux avantages majeurs : d’un côté, la restriction des opérations et l’impossibilité de rencontrer un conseiller en agence ; et de l’autre, la rapidité d’exécution et le coût abordable des transactions. Par conséquent, la banque virtuelle vient juste compléter le compte en banque ordinaire.

Orange lance sa banque numérique

Actuellement, la création de banques en ligne n’est plus seulement l’affaire des établissements bancaires, les opérateurs télécom commencent également à se lancer. Dernièrement, La société française de télécommunication Orange a présenté son offre permettant de faire des transactions par l’intermédiaire d’une application intégrée au téléphone.

Toutefois, les impacts de cette tendance sur le fonctionnement des banques traditionnelles sont encore négligeables. Selon les statistiques, elle n’attire qu’un citoyen sur dix à l’heure actuelle. Boursorama, la plus importante d’entre elles, n’a actuellement à son actif qu’un million de souscripteurs. Mais la situation commence à changer et pourrait encore s’améliorer puisque changer de banque est devenu plus facile depuis le début de l’année.

Les objectifs d’Orange révisés

Si au début, Orange avait pensé apporter un changement important à la situation et redresser les banques numériques, ses objectifs semblent être modifiés. L’opérateur télécom avait alors avancé qu’il pouvait contribuer à l’amélioration du secteur à la manière de Free, en 2012, quand il a voulu faire réagir les acteurs de la télécommunication. Concrètement, Orange a rencontré des problèmes lors du démarrage du projet, ce qui l’a emmené à revoir ses objectifs.

En effet, deux millions de clients sont prévus d’ici une dizaine d’années. Il déclare même que durant cinq ans, une perte d’argent sera encore observée.

Cependant, Orange promet deux possibilités innovantes :

  • Effectuer des virements via les SMS.
  • Visibilité instantanée des dépenses et des retraits sur l’application

On parle d’innovation étant donné qu’actuellement, il faut attendre jusqu’à 24 heures pour obtenir les détails sur les dépenses et les retraits. Face à cette nouvelle offre numérique, les banques concurrentes déclarent que l’opérateur télécom Orange ne constitue pas une menace pour elles. D’où cette déclaration faite sur Europe 1 :

On n’a pas attendu Orange Bank pour se mettre au numérique.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top