L'évolution du secteur bancaire britannique durant l'année 2016

Banque britannique

Découvrez les changements importants que le secteur financier britannique a subi en 2016 !

L’année 2016 est à marquer d’une pierre blanche pour le secteur financier britannique. En effet, de nombreuses mutations ont eu lieu pendant cette période, notamment la menace croissante de la cybercriminalité, le lancement des banques numériques et le développement de systèmes axés sur des blockchains. Détails !

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
160€ Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
150€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
90 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre

Cybercriminalité et blockchain

En 2016, le monde de la finance a vécu une recrudescence de la cybercriminalité. Parmi les attaques les plus notables figure celle de la banque centrale du Bangladesh à l’occasion de laquelle les pirates ont dérobé 81 millions de dollars par le biais de transferts Swift.

Au Royaume-Uni, l’évènement marquant est le piratage de 9000 comptes courants de Tesco Bank sur lesquels les cybercriminels ont prélevé frauduleusement 2,5 millions de livres. L’enseigne ne connaît toujours pas la manière dont le vol s’est déroulé, ce qui suscite des inquiétudes chez les autres établissements et le régulateur.

Dans le même contexte, les banques se mobilisent pour mettre sur pied des systèmes basés sur la technologie blockchain. C’est ainsi que de grands établissements bancaires dans le monde dévoilent des projets pilotes. Il s’agit entre autres de la Banque Royale d’Écosse, de Barclays et de Santander. Il faut toutefois noter que de tels systèmes ne seront pas généralisés et déployés au grand public avant une bonne décennie.

Je compare les offres bancaires

Banques numériques

Depuis plusieurs années, de nombreux établissements bancaires utilisent des logiciels comme Salesforce ou ServiceNow. Toutefois, les agents bancaires se concentrent de plus en plus sur le développement d’applications destinées aux clients et pour héberger le SI des petites entreprises.

C’est ainsi qu’Amazon Web annonce l’utilisation de ces services au Royaume-Uni, notamment par les nouveaux entrants tels que Monzo et OakNorth. HSBC s’appuie quant à lui sur AWS pour la conception d’applications mobiles. À ce sujet, l’année 2016 a également été marquée par le lancement de plusieurs nouvelles banques via des appareils mobiles au Royaume-Uni.

C’est le cas notamment d’Atom, de Starling et de Monzo qui ont décroché leur licence bancaire pour exercer leur activité dans le pays. Des questions se posent toutefois, pourront-elles surmonter l’inertie des clients quant au changement de banque ? L’ « effet Uber » pourrait-il s’appliquer dans le secteur de la banque de détail étant donné qu’elles ont eu le temps nécessaire pour se préparer à l’émergence de nouveaux concurrents basés sur le numérique ?

Les acteurs bancaires disposeront sans doute d’éléments de réponse plus clairs l’année prochaine. Autre point intéressant à suivre : l’un des quatre grands établissements bancaires du Royaume-Uni va-t-il acquérir l’une des nouvelles banques numériques lancées récemment ?

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.