Les Fintech prennent part aux activités bancaires

concept de la fintech

Les améliorations apportées par la technologie permettant de disposer d’une meilleure accessibilité aux informations bancaires sont des éléments déterminants au développement des Fintech dans le secteur financier. Bien que les établissements bancaires traditionnels détiennent toujours la meilleure part du marché, de nouvelles idées pourraient renverser la tendance, en faveur de ces acteurs numériques.

UBS a réalisé une étude sur les comportements des Français vis-à-vis de leur banque. Il s’avère que le nombre des titulaires de compte bancaire, accédant à des services bancaires en ligne, a haussé de 50% en un an.

C’est la preuve que les activités des banques digitales prennent de l’ampleur. En effet, bon nombre de Fintech sont en train de conquérir le marché bancaire, poussées par les technologies innovantes dont elles disposent.

Bien qu’il en faille davantage pour créer une banque, répondant aux normes exigées, cette nouvelle génération d’institutions bancaires semble confiante. Tel est le cas de l’opérateur Orange en lançant récemment sa banque 100% mobile.

Le comportement des Fintech vis-à-vis des acteurs bancaires

La plupart des Fintech souhaitent actuellement collaborer avec des acteurs bancaires, en dépit du montant requis pour valoriser les clients auprès des investisseurs comme la banque. La raison principale repose sur le dynamisme du secteur bancaire.

Toutefois elles sont également motivées par leurs besoins d’améliorer certaines relations avec leur banque actuelle. Dans la réalisation de leur projet, les questions d’organisation, de rentabilité et de conformité ne sont pas leur priorité.

Or, à la différence des commerces en ligne, les enseignes bancaires digitales sont des entreprises plus complexes du fait de ses réglementations ainsi que de ses enjeux financiers qui diffèrent de ceux du commun des startups, sans parler de sa capacité à contrôler les risques. Il existe cependant 2 types de Fintech sur le marché :

  • Les Fintech régulées qui servent de modèles, au niveau économique, grâce aux compétences de leur équipe. En concurrence directe avec les établissements financiers classiques, elles s’opposent à toute forme de prise de participation venant de ces derniers sauf en dernier recours pour assurer leur survie.
  • Les entreprises aux approches marketing particulières, qui visent à acquérir plusieurs clients en vue d’une valorisation auprès des banques. Elles aspirent ainsi à ce que leurs investisseurs participent à la constitution de leur capital, voire même à ce qu’ils les acquièrent par le biais d’un rachat.

Les Fintech à la conquête du marché bancaire

Les réglementations d’une Fintech ne sont pas faciles. Certaines entreprises ont consacré plusieurs années avant de voir apparaître des évolutions tandis que d’autres investissent considérablement afin de disposer d’une équipe d’experts et d’obtenir une approbation de l’autorité compétente.

Toujours est-il qu’actuellement, de nouvelles catégories d’entrepreneurs et d’investisseurs sont en train d’émerger sur le marché. Elon Musk est l’exemple le plus évident, à cause de ses idées qui semblaient farfelues, mais qui se sont avérées efficaces, notamment sur la disruption du secteur spatial et de la révolution de la mobilité.

Actuellement, les Fintech ont tendance à envahir le secteur bancaire quoiqu’aucune disruption importante n’ait été constatée depuis l’émergence de ces enseignes digitales. En effet, fonder une institution bancaire, digne de ce nom, peut s’avérer tout à fait complexe.

C’est la raison pour laquelle l’arrivée d’Orange Bank sur le marché bancaire tient en haleine les observateurs, concernant sa réussite face aux banques déjà existantes. Car il est évident que l’allègement des processus n’est pas suffisant pour constituer une société, d’autant plus que les métiers de la banque sont tellement variés, en ayant chacun leur spécificité.

En outre, la performance des produits venant des investisseurs au capital-risque et des fonds d’investissement reste encore à confirmer quoiqu’ils aient réussi auprès des startup comme Uber, Tesla, Amazon, AirBnB, etc.

Quoi qu’il en soit, les actions entreprises par Softbank semblent surprenantes. La société a, en effet, dédié 100 milliards de dollars dans les technologies bancaires. En adoptant une stratégie similaire à la sienne, les autres enseignes bancaires susciteront davantage la mobilité bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top