Le retrait obligatoire de Natixis sera mis en œuvre le 21 juillet 2021

Banque d’investissement française Natixis bâtiment sur le quai de la Rapee

Après la clôture de l’OPA initiée par le groupe BPCE sur les actions de sa marque Natixis, la prochaine étape consistera à sortir le reliquat d’actions non vendues du marché boursier parisien. L’opération sera programmée dès réception de l’avis de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Elle portera alors sur 251 846 401 actions représentant 7,97 % du capital de Natixis.

Le retrait se fera aux mêmes conditions financières que l’OPA simplifiée. Les actionnaires minoritaires de Natixis recevront alors 4 euros par action. Après paiement de ces derniers, le groupe pourra demander le retrait de sa filiale de la Bourse.

Une organisation plus simple

Selon l’explication du président du directoire de BPCE, Laurent Mignon,

Le retrait de Natixis de la Bourse permet au groupe de simplifier son organisation.

Laurent Mignon

Il a indiqué qu’

Il n’est pas nécessaire d’être coté en Bourse pour pouvoir financer le développement de la banque.

Laurent Mignon

Celle-ci ambitionne d’ailleurs de devenir le premier groupe bancaire européen non coté. Cette réforme pourrait séduire les consommateurs qui souhaitent changer de banque pour une raison ou une autre.

Important Ainsi, le groupe va transférer les activités de l’assurance et du paiement de Natixis vers une autre entité qui regroupe le réseau de la Banque Populaire et celui de la Caisse d’Épargne.

Par ailleurs, Global Financial Services prendra en main la gestion d’actifs ainsi que les métiers de financement et d’investissement dédiés aux grandes entreprises et institutions.

D’autre part, l’opération permettra également à BPCE de mettre fin aux problèmes auxquels sa filiale a dû faire face depuis la crise des subprimes.

L’action Natixis avait dégringolé en 2018 suite à un revers sur ses activités de dérivés en Asie. Et la pandémie a également entraîné de lourdes pertes sur ces mêmes activités, sans parler de l’impact des déboires de H2O Asset Management, sa filiale de gestion d’actifs.

Déception des actionnaires minoritaires

Les actionnaires minoritaires de Natixis affichent leur déception sur le prix de l’action proposé par BPCE.

En effet, ils ont déboursé 19,55 euros par action en 2006. Et l’offre à 4 euros, bien que présentant une prime de 16 % sur le cours de clôture de la Bourse au début du mois de juillet, ne correspond pas à leurs attentes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top