Les clients font confiance à des acteurs non bancaires pour leur argent

clients bancaires

La concurrence vient de toutes parts pour les banques. L’Observatoire BVA/FBF 2016 de l’image des banques révèle qu’un nombre croissant de Français est disposé à ouvrir un compte auprès d’acteurs non bancaires.

Multiplication des nouveaux concurrents des banques

Les chiffres ont de quoi inquiéter les banques traditionnelles. 26 % des sondés n’hésiteraient pas à créer un compte dans un supermarché (+5 % sur un an) tandis que 24 % se tourneraient vers un buraliste (+5 % également par rapport à 2015). Le fournisseur d’accès à Internet est également mentionné par 16 % des personnes interrogées, ce pourcentage augmentant à 26 % pour les 18-34 ans, une nouvelle qui devrait réjouir les dirigeants de la future Orange Bank. 20 % des jeunes se disent même prêts à confier leur argent à un réseau social.

Ces statistiques montrent un changement d’attitude des consommateurs vis-à-vis de la sécurité de leurs données personnelles et des paiements qu’ils effectuent, la confiance accordée à ces nouveaux arrivants sur le marché étant en hausse constante. Pour les FAI, le niveau de confiance est passé de 29 % à 36 % entre 2015 et 2016, et atteint 47 % chez les 18-34 ans. PayPal aussi connait un franc succès, avec 66 % de clients qui lui attribuent le même niveau de confiance qu’à leur banquier, et 10 % qui donnent même l’avantage à PayPal.

Plus préoccupant pour les prêteurs traditionnels, 21 % de Français ne redoutent plus de communiquer leurs coordonnées bancaires à des tiers de paiement ou des agrégateurs de comptes tels que Bankin et Linxo.

Les Français ne craignent pas le Big Data

Selon la même étude, les Français ne s’opposent pas à l’utilisation des informations extraites des transactions bancaires. Pour 43 %, la pratique serait justifiée par l’élaboration d’offres personnalisées. 26 % (33 % chez les 18-34 ans) suggèrent même aux banques de partager ces données avec leurs partenaires pour que ces derniers puissent également leur proposer des produits et services en adéquation avec leurs habitudes et centres d’intérêt.

Toutefois, les banques disposent encore d’atouts précieux, dont la sécurité, 80 % des participants à l’étude se disant rassurés en ce qui concerne la connexion aux opérations en ligne. La Fédération Bancaire Française travaille à l’amélioration des services numériques en augmentant la fluidité sans affecter la sécurité.

Par ailleurs, toutes les grandes enseignes sont engagées dans la transformation digitale, comme le montrent les comparatif banque, pour résister à la concurrence de la fintech, d’autant que les utilisateurs sont férus de ces changements. Certes, 56 % sollicitent toujours d’avoir un interlocuteur dédié, mais 29 % sont pour une réduction des réseaux d’agences physiques sans conseiller attitré et 10 % ont opté pour un établissement en ligne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top