Les malwares financiers constituent les 60 % des menaces ciblant les terminaux sous Android

60 % des malwares visant les terminaux sous Android ont été développés pour permettre de subtiliser de l’argent sur les comptes bancaires des utilisateurs.

Les malwares financiers, des menaces à prendre au sérieux

Selon une enquête menée conjointement par Kaspersky Lab et Interpol, 60 % des attaques visant les terminaux tournant sous Android sont attribuables à des malwares financiers, développés afin de permettre de dérober de l'argent à l'insu des utilisateurs.

Des attaques reposant sur des chevaux de Troie

D'après cette enquête baptisée Mobile CyberThreats, environ 588 000 possesseurs de mobiles sous Android ont été la cible de malwares financiers entre août 2013 et juillet 2014, soit six fois plus d'attaques en comparaison avec les informations relevées un an auparavant.

Toujours selon cette même étude, 57 % des attaques seraient imputables à des malwares - des applications informatiques en apparence légitime, mais qui renferment une « charge utile » malveillante - de type Trojan-SMS. Ces logiciels malveillants ont été élaborés de manière à permettre l'envoi de texto à des numéros surtaxés à l'insu de l'utilisateur.

Par ailleurs, 1,98 % des incidents signalés concerneraient des attaques reposant sur des malwares de type Trojan-Banker, souvent associés à des Trojans-SMS, et qui permettent aux hackers qui les ont développés de pirater les données bancaires des personnes ciblées ou les informations de login (nom d'accès et mot de passe) des utilisateurs de services de banque en ligne.

Des attaques ciblées

Les attaques de type Trojan-SMS ont notamment visé la Russie, puisque 64 % des cas identifiés auraient touché ce pays. L'Hexagone semble avoir été épargné, puisque selon les chiffres publiés Kaspersky Lab, les cas recensés en France ne représentent que 1,32 % des attaques Trojans-SMS. La Russie figure également en tête de liste des cibles des Trojans-Banker. 90,58 % des attaques ont ciblé des utilisateurs russes.

Des attaques en hausse

Les experts de Kaspersky Lab ont noté une relative augmentation du nombre de variantes de malwares mobiles durant la période étudiée. Entre août 2013 et juillet 2014, leur nombre a été multiplié par 14, passant de 423 à 5967 infections. Ce phénomène démontre à quel point les cybercriminels sont déterminés et mettent tout en œuvre afin d'infecter autant d'appareils que possible.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top