Le Crédit Mutuel Arkéa envisage de quitter la Confédération nationale du Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel Arkéa a saisi l’Autorité de la concurrence pour dénoncer des conflits d’intérêts.

Une guérilla juridique au sein de la Confédération nationale du Crédit Mutuel

Les relations entre le Crédit Mutuel-CIC (CM11-CIC) et Arkéa sont tendues depuis de nombreuses années en raison des conflits d'intérêts qui règnent au cœur de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, dont les deux groupes sont membres. Arkéa en est d'ailleurs venu à saisir l'Autorité de la concurrence et l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.

Deux groupes concurrents au sein d'une même confédération

Pour expliquer les raisons de cette démarche juridique, le groupe Arkéa déclare dans un communiqué qu'« une situation persistante de conflits d'intérêts règne au sein de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, son organe central ». 

Une source proche du plaignant a d'autre part révélé que le groupe CM11-CIC et le Crédit Mutuel Arkéa sont des concurrents directs, aussi bien à travers leurs filiales métiers que leurs réseaux de banque de détail. Ils sont pourtant logés dans la même enseigne, celle du Crédit Mutuel, dont la direction est composée des équipes de CM11-CIC. Sur la base de ces faits donc, Arkéa estime que cet organe central « n'est ni neutre ni impartial ».

Dédoubler l'organe central

Face à cette situation conflictuelle, le Crédit Mutuel Arkéa ne voit qu'une seule issue possible : celle de dédoubler l'organe central afin que les deux groupes aient chacun leurs têtes de réseau. Pour parvenir à cette fin, le groupe s'est tourné vers l'APCR, le superviseur bancaire dans l'Hexagone. Il prévoit également de saisir prochainement la BCE sur ce dossier. La tendance étant à la consolidation, la question est de savoir si les autorités de tutelle pencheront ou non vers cette scission.

Pour sa part, la Confédération déplore la tournure de cette affaire. Selon une source fiable, «Arkéa a déjà saisi le Conseil d'État, en mars dernier, sur une décision liée à la marque Crédit Mutuel. Cette guérilla juridique vise à rendre impossible la cohabitation, à forcer le divorce, au lieu de discuter ». Et la source d'ajouter qu'Arkéa et toutes les autres fédérations sont libres de se retirer si elles n'y trouvent pas leur compte. Elles ne seront cependant pas en droit d'emporter avec elles la marque Crédit Mutuel. Un point sur lequel notre source reste ferme en déclarant que « ce n'est même pas un sujet de négociation ».

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top