Novembre 2019

  • Facebook envisage de proposer des services financiers

    Logo de Facebook avec un Bitcoin

    Fort de son expérience en tant que réseau social, le géant Facebook connaît les habitudes et les préoccupations de ses usagers. Pour renforcer cette connaissance du client, il mise sur l’exploitation des données financières. Interrogé sur le sujet, l’expert en cryptomonnaies, David Bounie, estime que l’entreprise ne doit pas agir seule, car cela peut représenter un réel danger.

  • Nombre de banques fragiles peuvent disparaître à la suite d’une nouvelle crise financière

    Des billets de banque qui sortent d'un DAB

    Le FMI l’a confirmé. Cette année, la croissance économique mondiale s’élèvera à seulement 3 % et non à 3,2 %, comme il était prévu. Or, si l’économie ralentit au cours des prochains mois, nombre d’établissements bancaires dans le monde risquent de faire faillite. C’est ce qui ressort de l’étude publiée le mardi 22 octobre dernier par le cabinet McKinsey.

  • Les banques doivent aussi veiller sur la santé psychologique de leurs clients

    conseillère bancaire face à une cliente

    Les établissements bancaires seront-ils obligés d’assumer un rôle qui va au-delà de celui de simples conseillers ? Une telle évolution est possible compte tenu de la situation actuelle. En effet, les clients s’attendent à davantage de surveillance et de prise en charge de la part de leurs banques pour gérer leurs dépenses.

  • Les consommateurs suisses sont de plus en plus nombreux à opter pour les néobanques

    Logo de Revolut

    La nouvelle génération de banques est actuellement très plébiscitée en Suisse. Ce phénomène se révèle particulièrement favorable au leader des néobanques britanniques, au détriment des établissements bancaires classiques. En effet, l’enseigne compte désormais plus de 250 000 utilisateurs dans le pays. Le nombre de ses clients a donc plus que doublé depuis le début de l’année. Gros plans !

  • Plafonnement des frais d’incidents : des associations reprochent aux banques d’avoir manqué à leurs promesses

    Une mère de famille qui consulte ses relevés de compte

    Le plafonnement des frais d’incidents bancaires pour les clients les plus fragiles n’est pas appliqué pleinement par les banques : ce constat ressort de l’étude réalisée par la revue 60 millions de consommateurs et l’Unaf (Union nationale des associations familiales) auprès d’une centaine de personnes en grande difficulté financière. Selon les deux organismes, les banques n’ont pas respecté leur engagement de limiter à 25 euros par mois les frais facturés à cette catégorie de clients. De

    ...
  • Un Français sur cinq franchit chaque mois le seuil du découvert bancaire autorisé

    Une personne qui effectue un retrait bancaire

    21 % des Français franchissent leur autorisation de découvert bancaire tous les mois. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par un comparateur de banques en ligne. Il faut savoir que le dépassement de découvert autorisé leur permet de disposer d'une ressource financière pour boucler les fins de mois difficiles. Cette situation donne cependant lieu à d’importants frais supplémentaires.

  • Une vague de réduction d’effectifs touche les banques européennes

    Logo de la banque Barclays

    Les temps sont durs pour les banques européennes. Outre la crise financière de 2008 qui a laissé des séquelles significatives, la conjoncture économique pèse également sur leur rentabilité. Des mesures d’austérité ont alors été appliquées, à commencer par une réduction importante des effectifs. Environ 44 000 salariés des banques devraient prochainement perdre leur emploi.

  • Les avis en ligne, nouveaux critères essentiels de choix d’une banque

    Un homme devant son ordinateur

    Les modes de consommation ont considérablement évolué, accordant une place grandissante aux outils numériques. Avant toute décision d’achat, les consommateurs prennent le temps de s’informer et de comparer sur Internet. Les avis en ligne sont particulièrement plébiscités dans de nombreux domaines, dont la banque et la finance.

  • La première génération de banques digitales risque de se retrouver dépassée à son tour

    Des distributeurs de billets d'ING

    Si les banques en ligne comme ING ou Boursorama ont chamboulé le secteur bancaire dans les années 2000, elles semblent désormais évincées par les néobanques comme N26 ou Revolut. En effet, ces nouveaux acteurs sont plébiscités par les consommateurs, surtout les plus jeunes. Les pionniers du digital banking s’efforcent ainsi de rester concurrentiels en enrichissant leurs offres.

  • Extension des garanties d’assurance et d’assistance aux virements SEPA pour les clients du groupe Arkéa

    Logo du groupe Crédit mutuel Arkéa

    Les consommateurs qui détiennent une carte bancaire peuvent s’en servir pour payer tout ou partie de leur billet d’avion ou de leur hébergement afin de bénéficier d’une large gamme d’assurances et d’assistance. Pour les clients des entités du groupe Arkéa, ces prestations sont étendues aux virements SEPA standards ou instantanés.

  • L’authentification à distance par code SMS disparaîtra vers la fin de l’année prochaine

    Une code de vérification reçu par une personne

    D’après le calendrier établi par l'ABE (Autorité bancaire européenne), la validation des transactions en ligne par code SMS ne fonctionnera plus à compter du 31 décembre 2020. Après cette date, les acteurs du paiement et les e-commerçants devront tous utiliser l’authentification forte pour sécuriser les achats réalisés par les via leur carte bancaire à travers l’Europe.

  • Les cybercriminels multiplient les techniques pour dérober de l’argent aux utilisateurs de mobiles

    Un hacker qui essaie de pirater

    Grâce aux progrès technologiques, il est désormais possible de remplacer des objets du quotidien comme ses clés ou son portefeuille par son smartphone. L’utilisateur peut notamment prévoir des systèmes de contrôle pour restreindre l’accès à cet appareil et sécuriser ses fonctionnalités. Toutefois, ces dispositifs de sécurité ne protègent pas suffisamment contre les malwares et le piratage.

  • Le paiement mobile se présente comme une alternative plus sécurisée à la carte bancaire

    Un paiement par mobile

    Payer ses achats au moyen de son smartphone est désormais possible avec le paiement sans contact par mobile. Simple et rapide, cette solution constitue une alternative à la carte bancaire. Elle s’avère par ailleurs plus sécurisée grâce au système d’authentification utilisé. Ce mode de paiement reste néanmoins très peu utilisé en France.

  • L’intelligence artificielle peut-elle apporter plus d’équité dans le secteur bancaire ?

    intelligence artificielle et humanité

    L’intelligence artificielle (IA) est désormais incontournable pour la banque de demain. Elle est en effet étroitement liée à l’évolution de la technologie et du mode de consommation à l’échelle mondiale. Pour les acteurs du secteur bancaire, il s’agit d’un outil performant pour analyser et anticiper les besoins des clients. Ce type de système peut également rendre la banque plus équitable.

  • Une nouvelle crise financière risque d’entraîner la disparition d’une banque sur trois

    documents crise financière

    Selon les spécialistes, un retournement de situation dans le secteur bancaire pourrait entraîner la fermeture d’un établissement sur trois dans le monde. Cette analyse est tirée d’une étude récente du cabinet d’expertise et de conseil McKinsey. En effet, vu la conjoncture économique internationale, de nombreuses banques ne pourront pas survivre à une éventuelle crise financière.

  • L'Observatoire des tarifs bancaires dresse un bilan de l’année 2019

    Des personnes qui consultent leurs relevés bancaires

    Dans un contexte où les taux sont particulièrement bas, les établissements bancaires en France veulent rehausser leurs marges. Il se peut donc qu’une élévation des frais soit observée l’année prochaine. La directrice de Société Générale, Marie-Christine Ducholet, a notamment laissé entendre l’application d’une telle mesure dans le journal Les Échos, le 30 septembre dernier.

  • Les banques digitales continuent de gagner des parts de marché dans l’Hexagone

    Une personne qui utilise l'application d'une banque en ligne

    Les nouveaux acteurs du secteur bancaire ont séduit près de 4,4 millions de clients en France. Ils revendiquent ainsi autant de comptes ouverts en ligne depuis leur apparition. Depuis, ces enseignes investissent massivement pour convaincre encore plus d’utilisateurs. Selon les spécialistes, leurs services présentent des avantages ainsi que des limites. Explications.

  • Carrefour envisage de vendre le compte C-zam

    capture ecran de C-zam

    La concurrence entre néobanques s’est intensifiée depuis quelques années. Les précurseurs du secteur semblent être les premiers à subir les retombées de ce phénomène. D’après les informations fournies par BFMTV, Carrefour souhaite se séparer de son offre bancaire C-zam. En effet, l’enseigne est loin d’être satisfaite des résultats de ce compte depuis son lancement.

  • La Banque Postale prévoit de majorer ses tarifs dès 2020

    logo de la Banque Postale

    En plus de composer avec des taux d’intérêt particulièrement bas, les banques ont été invitées à modérer leurs tarifs en 2019. Mais l’année prochaine, certaines d’entre elles n’hésiteront pas à rehausser leur grille tarifaire. Tel est le cas de La Banque Postale qui devrait toutefois continuer à compter parmi les enseignes les moins chères.

  • Fortuneo se lance sur le marché des offres gratuites avec sa nouvelle carte

    Logo de Fortuneo

    N26 et Revolut sont les pionnières des cartes et services bancaires gratuits. Elles sont suivies par des banques en ligne comme Boursorama ou des banques de détail comme le Crédit Mutuel Arkéa. Si leurs offres diffèrent quelque peu, l’absence de cotisation pour la carte ou la réduction des frais pour les opérations bancaires constituent des points communs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top