Août 2019

  • L’intermédiation financière devrait bientôt être plus numérisée en Suisse

    Représentation du blockchain

    À travers le processus de numérisation, les banques suisses cherchent à réduire au maximum leurs coûts de gestion. Elles s’inquiètent toutefois de l’intensité de la concurrence sur le marché, surtout par rapport aux nouveaux acteurs du secteur. Ces derniers risquent de tirer profit de cette démarche inédite pour renforcer leur position.

  • Pannes à répétition : les banques doivent réagir

    cables informatiques

    Déjà quasiment une quinzaine de problèmes informatiques ont été recensés pour la BNP Paribas depuis le début de l’année 2019, et les autres établissements financiers ne sont pas tellement éloignés de ce chiffre. Un phénomène qui a de quoi ennuyer les clients, et faire réagir les autorités compétentes qui tirent justement le signal d’alarme.

  • La nouvelle génération de banques peut-elle survivre longtemps avec des tarifs aussi bas ?

    services bancaires en ligne

    Dès leur apparition, les nouvelles banques ont appliqué une tarification nettement plus attractive que les établissements financiers traditionnels. Elles ont d’ailleurs réussi à inciter des millions de personnes à changer de banque grâce à cette particularité. Cependant, ce choix stratégique des enseignes dématérialisées continue d’intriguer les analystes, surtout concernant la rentabilité et la viabilité de ce business model.

  • La BCE annonce la faillite de la sixième enseigne bancaire lettone PNB Banka

    capture ecran du site de la banque PNB Banka

    Comme le souhaite la BCE, PNB Banka dépose son bilan. En effet, la sixième banque du secteur bancaire en Lettonie n’est pas parvenue à se relever et ses 550 millions d'euros d'actifs demeurent toujours insuffisants. Le fonds de résolution s’occupera de la restitution des avoirs aux clients, comme l’a affirmé le ministre des Finances du pays.

  • La crise politique à Hong Kong se répercute sur l’économie

    Vue aérienne de Hong-Kong

    Parmi les plus grands marchés financiers mondiaux compte Hong Kong. D’ailleurs, nombre de firmes chinoises s’y introduisent en Bourse. Cependant, les acteurs économiques pourraient ressentir les effets de la crise politique qui paralysent actuellement la cité-État depuis des jours. Justement, cette ancienne colonie anglaise affiche en 2019 une croissance économique particulièrement basse par rapport à ces dix dernières années.

  • Les frais pour incident de paiement coûtent beaucoup plus cher en France

    une personne en train de faire des calculs sur les frais bancaires

    Les clients français se trouvent souvent face à des frais exorbitants lorsque leur compte est dépourvu d’argent et les prélèvements automatiques sont rejetés. En effet, les frais pour un rejet de prélèvement peuvent facilement atteindre une centaine d’euros, surtout si plusieurs factures sont réglées par prélèvement bancaire. Une pratique dénoncée par les associations de consommateurs.

  • Les engagements pris pour les populations fragiles entraînent une baisse des commissions bancaires

    calcul et finance

    Les résultats des six premiers mois 2019 sont quelque peu décevants pour les banques françaises. Elles se trouvent en effet face à une baisse non moins importante de leurs commissions nettes. À l’origine de celle-ci, les manifestations des Gilets jaunes qui ont amené les banques à revoir leurs tarifs. Explications.

  • Les fraudes au chèque ont explosé en France en 2018

    remplir cheque

    La Banque de France a appelé à la vigilance après une surenchère de chèques frauduleux en 2018, pour une perte totale de 450 millions d’euros. Pourtant, ce moyen de paiement n’est plus le plus prisé des Français… Pourquoi un tel désastre ?

  • Les banques européennes commencent à facturer les dépôts de leurs clients particuliers

    une personne faisant un dépôt

    Handicapées par un taux de refinancement négatif, les banques européennes ont choisi de faire payer les clients particuliers pour leurs dépôts. C’est notamment le cas en Suisse et en Allemagne où les frais de dépôt varient suivant le montant des liquidités. Avec le maintien des mesures au niveau de la BCE (Banque centrale européenne), l’application de ces frais tend à s’étendre.

  • La néobanque Xaalys propose une carte bancaire destinée aux adolescents

    capture ecran site Xaalys

    Les parents qui souhaitent doter leurs enfants d’un compte bancaire peuvent désormais se tourner vers la banque mobile Xaalys, avec son offre dédiée aux jeunes de 12 à 18 ans. Le compte peut être alimenté régulièrement avec le montant estimé nécessaire. Il permet à l’adolescent titulaire de gérer son propre budget et de s’en servir pour ses dépenses quotidiennes.

  • L’offre Ultim de Boursorama Banque a déjà du succès deux mois après son lancement

    logo de Boursorama Banque

    Les néobanques se présentent aujourd’hui comme les meilleures alternatives pour les voyageurs qui souhaitent minimiser le coût de leur séjour à l’étranger. Elles proposent en effet des offres alléchantes, avec des opérations à moindre coût, notamment hors de la zone euro. L’offre Ultim de Boursorama Banque se démarque sur le marché avec des avantages inédits.

  • La néobanque Ipagoo fait faillite

    capture écran du site Ipagoo

    Comme la plupart des Fintech implantées sur le marché européen, la britannique Ipagoo éprouve quelques difficultés à rentabiliser son modèle d’affaires. D’ailleurs, au cours de l’année précédente, la néobanque a accusé une perte de 2,4 millions de livres sterling, comme le rapporte le journal économique Financial Times. Actuellement, Ipagoo est sous contrôle judiciaire. Explications.

  • Pourquoi les frais de rejets de prélèvements français sont-ils les plus chers d’Europe ?

    cables informatiques

    Une récente étude commandée par le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) a mis en avant le décalage du montant des frais de rejets de prélèvement entre les différents pays d’Europe. Et la France est en première position, avec les frais d’incidents les plus chers, pouvant aller jusqu’à 20 euros par facture impayée, soit entre deux et trois fois plus que ses voisins.

  • Les néobanques réunissent plus de 2 millions de clients en France

    cartes de crédit et smartphone

    Les néobanques continuent de gagner en notoriété chez les clients français. D’après une étude publiée par le groupe KPMG, ces établissements regroupent actuellement plus de 2 millions de clients. Des acteurs tels que Nickel ou Revolut dominent le marché. Cependant, les clients ont le choix parmi une dizaine de néobanques actives en France.

  • La banque danoise Jyske Bank paie ses clients pour les emprunts

    capture ecran du site Jyske Bank

    Au Danemark, les taux de crédit ont atteint un plancher historique. Ainsi, pendant que certaines banques offrent un taux nul, d’autres vont jusqu’à proposer un taux négatif qui permettrait aux clients de gagner de l’argent en empruntant. Certes, la situation est avantageuse pour les clients, mais elle ne reste pas moins inquiétante selon les analystes financiers.

  • Le paiement par cash tend à disparaître face aux nouveaux moyens de paiement

    billets et pièces euros

    En France, l’année 2018 voit la montée en puissance des dernières technologies en matière de paiement, à l’instar du paiement sans contact ou du paiement par mobile, au détriment du paiement en espèces. Le cash est-il alors voué à disparaître ? Sans arriver à de telles conclusions, les études réalisées sur le sujet démontrent une baisse de son utilisation.

  • Les banques françaises se distinguent par leurs offres digitales

    consultation banque en ligne

    Depuis peu, les banques françaises et le gouvernement s’appliquent à favoriser l’ouverture de comptes bancaires sur Internet. Cette initiative semble satisfaire les consommateurs dans l’ensemble. Toutefois, les professionnels du secteur restent assez dubitatifs sur le sujet. Quoi qu’il en soit, les néobanques et les acteurs traditionnels font tout pour améliorer l’expérience digitale de leur clientèle.

  • Les vacanciers sont menacés par les arnaques au paiement sans contact en France

    paiement sans contact

    Récemment, Nice-Matin a alerté les Français sur de nouvelles formes d’arnaques sévissant dans le pays. Le quotidien a notamment mis en lumière les vols exploitant les fonctionnalités du paiement sans contact. Grâce à ce système, les malfaiteurs dérobent l’argent des vacanciers sur la plage. Néanmoins, selon les spécialistes, cette méthode est encore assez marginale dans l’Hexagone.

  • 2019 est une année difficile pour les banques européennes

    La BCE

    Les difficultés risquent de se poursuivre cette année encore pour les banques européennes. Elles doivent en effet faire face aux répercussions de la politique monétaire appliquée par la Banque centrale européenne (BCE) et aux nouvelles réglementations, qui ne sont pas sans conséquence sur leurs activités, alors que leur taux de croissance est déjà au plus bas.

  • BNP Paribas poursuit sa conquête du marché à travers sa banque en ligne

    logo de Hello bank!

    Plus de 450 000 usagers aujourd’hui et 2ème au classement de l’enquête D-Rating, Hello bank! maintient sa croissance. L’application mobile de la filiale de BNP Paribas séduit bon nombre de clients avec ses fonctionnalités au plus près de leurs besoins. Elle se trouve ainsi parmi les applications les plus utilisées par les consommateurs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top