Septembre 2019

  • Le virement instantané rencontre une forte demande dans le secteur bancaire

    Un chronomètre avec un billet de banque

    BPCE a présenté le virement instantané devant la presse l’an dernier. Les Français l’ont adopté rapidement en raison de sa grande praticité par rapport aux modalités classiques dans le secteur. Ainsi, Société Générale et BNP Paribas revendiquent actuellement plus de 4 millions de virements de ce type depuis la mise à disposition de ce service au début de l’année 2019.

  • Les banques d’investissement connaissent leur pire baisse de revenus au premier semestre 2019

    bâtiments de banques

    Selon le cabinet Coalition, les résultats du premier semestre 2019 annoncent déjà les difficultés auxquelles les banques de marché et de financement sont confrontées. Leurs revenus ont en effet fortement régressé au terme de cette période. Il en ressort que cette année, le rendement sur capital ne pourra pas excéder 6 à 7 %.

  • L’avènement de l’open banking en France ne sera pas de sitôt

    clavier ordinateur et cadenas

    Bien que l’application de la DSP2 ait été prévue pour bientôt, les banques européennes ont encore des difficultés à répondre à ses exigences. Le retard vient en particulier de leurs API, qui devraient être développées pour faciliter l’accès aux données clients. Mais selon les Fintech, la plupart ne sont toujours pas opérationnelles, rendant difficile l’accès aux données.

  • Une petite commune bretonne vient d’inaugurer le premier DAB sans banque de l’Hexagone

    2 femmes à un distributeur bancaire

    Le transporteur de fonds Brink’s a récemment installé le premier DAB (distributeur automatique de billets) indépendant français dans un village du Finistère. Rattaché à aucune banque, l’appareil permet aux habitants de faire des retraits près de chez eux, à tout moment et sans frais. La solution intéresse plusieurs communes réparties sur tout le territoire.

  • La banque centrale argentine finit par intervenir sur les marchés pour pallier la crise actuelle

    Des billets de banque argentins

    Actuellement, le secteur bancaire argentin est impacté par la dépréciation de la monnaie nationale et de la difficulté des ménages à rembourser leurs dettes, sans aborder le krach boursier. C’est ainsi que la banque centrale argentine a décidé d’intervenir, sous le regard inquiet de certains acteurs du marché. Quelles sont les résolutions prises en faveur de l’économie ?

  • La Suisse encourage le transfert de cryptomonnaies sur son territoire

    crypto monnaie

    Voulant être reconnue comme étant une « cryptonation » la Suisse prépare le secteur bancaire à accueillir les monnaies virtuelles. Récemment, le gendarme financier qui opère dans le pays a octroyé les premières autorisations à Seba et à Sygnum. Cette dernière souhaite réaliser ses premières activités sur le continent asiatique à travers la gestion d’actifs.

  • Les rejets de prélèvement bancaire coûtent plus cher en France

    Une personne qui consulte ses relevés bancaires

    La France arrive en tête des pays de l’Union où les rejets de prélèvement coûtent le plus cher. En effet, une enquête menée par le CCSF (Comité consultatif du secteur financier) a révélé que les banques françaises facturent lourdement les incidents bancaires, ce qui fait d’elles les mauvais élèves du Vieux Continent en matière de frais bancaires.

  • Revolut : intégration du 3D Secure pour renforcer la sécurité des transactions en ligne

    capture ecran du site Revolut

    De nombreuses banques dématérialisées s’étaient empressées d’introduire le dispositif 3D Secure dès qu’il a été mis sur le marché. Revolut a fini par suivre le mouvement et mis en place ce système de prévention des fraudes relatives à l’usage de la carte bancaire. Comptant quelque 500 000 utilisateurs français, la jeune pousse entend ainsi se mettre en conformité avec la mise en application de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2).

  • Les banques de l’Hexagone sont-elles trop gourmandes en matière de frais ?

    Des pièces de monnaies avec des billets de banque en euro et une calculatrice

    Comparées à leurs voisines européennes, les banques françaises taxent beaucoup plus lourdement leurs clients en facturant des frais élevés, révèle une étude récente. En effet, la CCSF a remarqué que pour les clients des établissements français sujets à un rejet de prélèvement, la note peut être particulièrement salée. Une pratique largement critiquée par les différentes associations de protection des consommateurs.

  • Le ralentissement de la croissance mondiale menace la rentabilité des grandes banques d’investissement

    Une agence de la banque Barclays

    La note des grandes banques d’investissement a été abaissée par l’agence de notation financière Moody’s. Concrètement, cela signifie que les perspectives de rentabilité de ces établissements sont passées de positives à stables, suite aux effets du ralentissement de la croissance mondiale et de la faiblesse notoire des taux d’intérêt. D’ailleurs, les revenus générés par les activités du marché sont en constante régression depuis dix ans, une situation qui contraint les grandes enseignes

    ...
  • Les Français sont-ils fidèles envers leurs opérateurs actuels ?

    Un distributeur de billet en France

    Seulement 22 % (en moyenne) des Français prétendent être passés à un autre fournisseur au cours de ces trois dernières années. C’est ce que révèle une étude réalisée par OpinionWay pour un média spécialisé dans l’actualité bancaire. Dans les détails, des disparités se creusent entre le secteur bancaire et les autres secteurs d’activités. Explications.

  • Manager One se donne les moyens pour devenir la banque de choix des entrepreneurs

    capture écran du site de Manager One

    Rude est la concurrence dans le secteur bancaire avec la montée en force des Fintech. Les 18 banques mobiles qui se sont implantées dans l’Hexagone ont conquis, jusque-là, 2,6 millions de clients. Parmi les nouveaux arrivants figurent par exemple l’allemand N26 et le britannique Revolut. Manager One compte également se faire une place dans le secteur.

  • L’Apple Card se révèle très fragile et requiert de nombreuses précautions d’utilisation

    Apple vient de publier un ensemble de mesures destinées aux utilisateurs de l’Apple Card, lancée récemment. Le revêtement de la carte serait en effet extrêmement fragile. Des rayures peuvent notamment apparaître au contact de matériaux comme le cuir. Cette fragilité peut devenir contraignante pour des utilisations au quotidien, malgré les avantages mis en avant.

  • Belgique : la politique des taux de la BCE se répercutera sur les produits d’épargne bancaires

    Une agence de la banque BNP Paribas Fortis

    La baisse du taux directeur de la BCE représente certes une aubaine pour les investisseurs immobiliers, mais elle pénalise les particuliers qui placent leurs économies à la banque. Cette politique de la Banque centrale européenne oblige les établissements financiers à se serrer la ceinture. Bon nombre d’entre eux sont contraints de combler le manque à gagner en se rémunérant sur les produits d’épargne. Les banques belges ne font pas exception à l’instar de BNP Paribas Fortis.

  • Une moindre mobilité bancaire chez les consommateurs belges

    Une personne qui tape son code dans un distributeur de billets

    Tout comme en France, les autorités belges encouragent la mobilité bancaire, de manière à favoriser la concurrence entre les établissements du secteur. En théorie, les clients insatisfaits peuvent aisément changer de banque pour bénéficier de meilleurs services. Mais l’association des consommateurs Test Achats met en exergue la réalité du terrain.

  • Les éventuelles secousses financières rattachées au Brexit alarment les entreprises britanniques

    Le drapeau de l'union européenne avec celui de l'Angleterre

    Pour de nombreuses entreprises anglaises, une sortie de l’Union européenne sans accord impliquera davantage de démarches administratives, concernant notamment les contrôles à la frontière. Ainsi, les échanges commerciaux avec les pays étrangers risquent de se compliquer. Mais les PME craignent également de ne pas pouvoir disposer de suffisamment de financements pour continuer à exercer leurs activités.

  • Meilleurebanque.com décerne ses Trophées tarifs de la Banque 2020

    Meilleurebanque.com propose la sixième édition des "Trophées de la banque" qui classe les banques de France selon 3 profils de consommation "Profil Jeune", "Profil Classique", "Profil Premium". Retrouvez les résultats pour les banques en ligne et les banques traditionnelles sur les www.lestropheesdelabanque.com.

    Les dispositifs d’épargne maison des banques digitales perdent de leur attractivité

    banques en ligne

    Un phénomène persistant est observé sur le marché des livrets d’épargne : les taux tendent à descendre au point de se rapprocher de 0. Désormais, les enseignes en ligne misent par exemple sur les primes en liquide et les taux majorés à l’ouverture de comptes pour conquérir de nouveaux clients.

  • Les comptes et livrets d’épargne inactifs peuvent faire l’objet de frais bancaires

    tirelire et monnaie euros

    Des photos publiées sur Facebook, dénonçant l’application de frais sur un livret première épargne, ont relancé les débats sur le sujet. S’agit-il alors d’une erreur ou d’une incompréhension ? Pour qu’ils soient légaux, ces frais doivent effectivement être prélevés en respectant des conditions relatives à l’utilisation du compte. Explications !

  • De plus en plus de banques collaborent avec les Fintech via les plateformes d’open banking

    Représentation du Fintech

    Appliquée au niveau européen depuis le mois de janvier 2018, la Directive sur les services de paiement (DSP2) a apporté des résultats. En effet, les Fintech n’hésitent pas à multiplier les collectes de fonds, sachant qu’elles enregistrent une croissance de leur chiffre d’affaires. Quant aux banques traditionnelles, elles préfèrent externaliser le développement des interfaces de programmation qu’elles jugent coûteux.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top